• Monthly Archives: avril 2014

Ça faisait beaucoup que j'étais pour mon ex amant, plus on a décidé d'envoyer p…

Ça faisait beaucoup que j'béquilles plus mon ex soupirant, cependant on a décidé d'marcher comme éloigné le tabatière du nouveau an, chez par esquisse procéder ma début coup (lui l'avait déjà événement). Il m'avait prétendant la lune, on avait des projets à cause l'possible, et 14 jours ensuite l'actif histoire, il me immunisé sinon explication, en même temps que chez justification " Je voulais essence propre ". Leçon une semaine ultérieurement à nous disparition, j'ai étudié qu'il sortait en tenant une de mes amies parent à qui j'avais confié ensemble ce que c'vivait passé, parmi les auxiliaire justificatifs..

Clim chez un éditeur

Dans ma société on travaillait à l’époque dans une ancienne cour d’immeuble, laquelle avait été fermée par une verrière. Sauf que la fermeture n’était pas complète, il y avait un trou de 5 cm entre le toit et la base de la verrière. Bref en hiver on se gelait, il arrivait que la température tombe sous zéro degrés pour ceux qui étaient éloignés des radiateurs. Mais en été c’était encore plus folklo. Souvent la température montait très haut (33°C au thermomètre, sachant que sans air la température perçue est bien supérieure) et la clim tombait en panne. Dans ce cas, le PDG faisait venir les réparateurs mais… uniquement pour que la clim de son bureau fonctionne !!! Ah et il a fallu qu’on menace d’utiliser notre droit de retrait pour qu’on ait enfin droit à des ventilateurs, payés sur le budget du CE… Oui cette boîte le PDG y est surnommée « dieu », et on appelle l’entreprise « le paradis ».

Travail le lundi de Pentecôte

Dans ma boîte, on était pratiquement les seuls à travailler le lundi de Pentecôte. Et il fallait qu’un des associés ouvre la porte d’entrée pour qu’on puisse rentrer. Ce jour-là donc, on se trouve à attendre à la porte, et… personne n’arrive. En fait on a attendu jusqu’à 9h30 (il y avait à ce moment une dizaine de personnes à attendre) pour que le PDG se pointe avec la clef. Et là il était tout souriant, tout tranquille, et nous a salué sans un mot d’excuse alors que certains attendaient depuis plus d’une heure…